Le caneton

 

Le reconnaître

Les descriptions suivantes seront principalement centrées sur le Canard colvert, qui est l'espèce la plus présente en Europe, et termine hélas bien souvent en centre de soins pour la faune sauvage.

Mais la plupart des comportements détaillés ici peuvent être transposés sur d'autres espèces : Canard siffleur, pilet, etc.

 

Dismorphisme sexuel 

Dismorphisme sexuel 

Chez le Colvert, la différence de plumage est très  marquée en fonction du sexe . Le mâle a la tête verte avec un collier blanc et une bavette marron. La femelle a une couleur uniforme brun tacheté de brun.Le point commun pour chaque sexe est le miroir  (ou spéculum) bleu bordé de blanc.
 

Le caneton

Chez tout les anatidés (canard, oie) les canetons sont nidifuges, c'est à dire qu'ils éclosent directement avec du duvet, sont capables de se déplacer en marchant et mangent seuls en imitant la mère (mais restent sous protection de la mère).

Le duvet du caneton de colvert est principalement marron foncé et jaune. Ces couleurs se retrouvent chez d'autres espèces de canetons et même d'oisons, mais dans des dispositions et nuances différentes.

 

Le signe distinctif du caneton colvert est un trait marron allant de l'arrière du crâne, passant par l'œil et rejoignant la base du bec (présent aussi chez la mère mais plus discret).

 

La reproduction

Période :


Parades : on peut en observer dès septembre et jusqu'à décembre/janvier.

Ponte :  possible dès février/mars si l'hiver est doux,  peut s'étaler d'avril à août, avec la majorité en avril/mai.

les oeufs :


Nombre d'oeufs :  en moyenne 8 à 12.

Incubation : 28 jours (commence à couver après le dernier oeuf pondu).

Le nid

Le nid est installé directement au sol, "proche" de l'eau. La femelle s'occupe seule de la couvaison puis des petits.

L'éclosion et départ


Une fois éclos, la canne conduira ses petits au cours/plan d'eau le plus proche. C'est à ce moment-là les problèmes commencent...

 

Image by Ivabalka.jpg
duck-3527585_960_720.jpg

Le périple jusqu'aux cours/plan d'eau :

Comme expliqué plus haut, une fois la nichée totalement éclose, la canne "nettoie" les petits, ou plutôt les protège en appliquant sur leur duvet une substance pour les rendre imperméable, en utilisant sa propre glande uropygienne, le temps que la leur soit opérationnelle. 
Puis direction l'eau. Hélas parfois la canne installe son nid en ville, où des petits ruisseaux ou plan d'eau y sont présents. Il faudra donc probablement traverser des routes pour y accéder.

A quel moment intervenir ?

Il faut déjà savoir que l'abandon chez les canne est rare : elle défend vaillamment leur nid/petits et s'en occupe bien.

Il n'est pas nécessaire d'intervenir :


           Si les petits sont au milieu de l'herbe en groupe, c'est normal. Ils ont surement éclos il y a peu et leur mère n'est pas loin. Il est possible qu'elle soit visible et semble mal en point : elle tente de vous attirer loin de ses petits ! 


           Si le petit est seul proche d'un cours/plan d'eau, il faut faire un test : faite tomber une goutte sur son plumage. Si elle perle et glisse bien, alors sa mère s'occupe de lui (elle applique régulièrement de la graisse originaire de sa glande uropygienne).  Il rejoindra sa fratrie en entendant le cri de sa mère. Si la goutte d'eau ne perle pas, il faut le prendre en charge. 
 

! ATTENTION !.

Avant toute intervention sur la route, assurez-vous de bien respecter les mesures de sécurité : contrôle visuel, gilet routier, triangle de signalisation.

Il est par contre fortement déconseiller d'intervenir sur autoroute : non seulement les chances de succès sont proche de 0, mais le risque d'accident humains

est très élevé ! il vaut mieux prévenir les agents routiers.

Dans tout les cas  vous devez intervenir si :

          Des canetons sont morts ou blessés. 
          Ils se dirigent vers une autoroute sans passage pour la faune sauvage et sans barrière de protection.
          Si en faisant tomber une goutte d'eau sur leur plumage et qu'elle rentre dans les plumes (la mère ne les pas "graissé" depuis un moment).
          La mère est retrouvée morte ou si elle est blessée.

 

En détresse ?

Si les canetons sont sur la route avec la mère, vous pouvez stopper ou faire ralentir la circulation et permettre aux canetons de traverser vers leur direction d'origine. Vous pouvez également capturer les canetons et les déposer de l'autre côté de la route, en s'assurant bien que la mère revienne en les appelant pour les conduire à destination. 

 
 
 
 

Nous ne détaillerons pas l'élevage du caneton mais juste les 1ers gestes pour maximiser leur chance de survie avant leur prise en charge par des professionnels.
DANS TOUT LES CAS : contactez dès que possible votre centre afin de déterminer la marche à suivre : 

https://www.w-r-u.org/liste-des-centres

L'eau :


On a tendance à vouloir tout de suite mettre un canetons à l'eau en lui proposant un bain. Sans la mère pour lui graisser le plumage, l'oiseau n'est pas étanche, sa glande uropygienne ne s'activant qu'après quelque barbotage dans l'eau.  
Si vous laissez une grosse bassine profonde ou une gamelle d'eau la nuit vous risquez de les retrouver mort d'hypothermie le lendemain.

 

La chaleur :


Il est important de proposer une source de chaleur afin que le caneton puisse se réchauffer. Dans le carton, il faudra une zone sans source de chaleur afin qu'il puisse s'en éloigner et éviter d'avoir trop chaud !
Le mieux en attendant de l'emmener au centre est de mettre une bouteille d'eau chaude sous un tissu (type serviette de bain).

La nourriture :

Si les canetons étaient en route pour le cours/plan d'eau, c'est qu'ils avaient moins de 24h. Généralement, les canetons ne mangent pas dans ce laps de temps. Il tient sur sa réserve (le vitellus). Il ne faut donc pas s'inquiéter si il ne mange rien pendant les 1ere heures de sa vie, ne le gavez pas ! Une petite coupelle d'eau suffit (à enlever la nuit !). Dans d'autres cas, attendez de joindre un centre de soins pour la faune sauvage avant de les nourrir. 

Adrien

Premiers gestes

 

1.

Les canetons sont seuls, regroupés dans l'herbe : Situation normale, je n'interviens pas

2.

Un caneton est seul près d'un cours d'eau/d'un étang : Je fais le test de la goutte d'eau. Je ne prend en charge que si la goutte ne perle pas et s'introduit entre les plumes. 

3.

Les canetons sont sur la route avec la mère : Avec prudence, je ralenti ou stoppe la circulation pour les aider à traverser, ou je les capture pour les déposer de l'autre côté de la route (Sauf autoroute, danger trop grand).

4.

Des canetons sont morts ou blessés : J'interviens.

5.

Ils se dirigent vers une autoroute sans passage pour faune sauvage ou barrière : J'interviens

6.

La mère est morte : J'interviens.

7.

Si j'interviens, je les met en sécurité dans un carton préalablement troué avec une source de chaleur. Je ne les baigne pas dans de l'eau et je ne leur donne rien sans conseil professionnel

Résumé